Poem of the day

Ballade Amoureuse
by Eustache Deschamps (1306?-1406?)

Comment l’amant, à un jour de Pentecouste ou moys de May, trouva s’amie par amours cueillant roses en un joli jardin.

Le droit jour d’une Pentecouste,
En ce gracieux moys de May,
Celle ou j’ai m’esperance toute
En un jolis vergier trouvay
Cueillant roses, puis lui priay:
Baisiez moy. Si dit: Voulontiers.
Aise fu; adonc la baisay
Par amours, entre les rosiers.

Adonc n’ot ne paour ne doubte,
Mais de s’amour me confortay;
Espoir fu des lors de ma route,
Ains meilleur jardin ne trouvay.
De la me vient le bien que j’ay,
L’octroy et le doulx desiriers
Que j’oy, comme je l’acolay,
Par amours, entre les rosiers.

Cilz doulx baisier oste et reboute
Plus de griefz que dire ne say
De moy; adoucie est trestoute
Ma douleur; en joye vivray.
Le jour et l’eure benistray
Dont me vint le tresdoulx baisiers,
Quant ma dame lors encontray
Par amours, entre les rosiers.

         L”Envoi

Prince, ma dame a point trouvay
Ce jour, et bien m’estois metiers:
De bonne heure la saluay,
Par amours, entre les rosiers.

Leave a Reply

Your email address will not be published.