Poem of the day

Sonnet XXV from Regrets
by Joachim du Bellay (c. 1522-1560)

Malheureux l’an, le mois, le jour, l’heure, et le poinct,
Et malheureuse soit la flatteuse esperance,
Quand pour venir ici j’abandonnay la France:
La France, et mon Anjou dont le desir me poingt.

Vraiment d’un bon oyseau guidé je ne fus point,
Et mon cœur me donnoit assez signifiance,
Que le ciel estoit plein de mauvaise influence,
Et que Mars estoit lors à Saturne conjoint.

Cent fois le bon advis lors m’en voulut distraire,
Mais toujours le destin me tiroit au contraire:
Et si mon desir n’eust aveuglé ma raison,

N’estoit-ce pas assez pour rompre mon voyage,
Quand sur le seuil de l’huis, d’un sinistre presage,
Je me blessay le pied sortant de ma maison?

Leave a Reply

Your email address will not be published.