Poem of the day

“Pour verdure ne pour pree”
by Gace Brulé (c. 1162-after 1213)

Pour verdure ne pour pree
ne pour fueille ne pour flour
nule chançons ne m’agree,
se ne muet de fine amour.
Maiz li faignant proieour
dont ja dame n’iert amee
ne chantent fors qu’en paschour;
lors se plaignent sanz dolour.

Dame tieg pour enganee
qui croit faus dru menteour,
quar honte a longe duree
qui avient par tel folour,
et joie a pou de savour
qui en tel lieu est gastee,
s’en li a tant de vigour
que hee sa deshounour.

Fausse drue abandounee
veut les nos et puis les lour,
ne ja s’amour n’iert emblee
que nel sachent li plusour.
Maiz la dame de valour,
bele et bone et acesmee,
qui ne croit losengeour,
doit on prisier nuit et jour.

Mout m’a Amours atournee
douce painne et bel labour,
ne ja pour rienz qui soit nee
ne guerpirai ceste hounour
d’amer toute la meillour
qui soit par les bons loee.
Maiz de tant sui en errour
c’onques n’amai sanz freour.

Bien s’est amours afermee
en mon cuer a lonc sejour,
que j’ai pluz haute pensee
que tuit cist autre ameour;
maiz li faus enquereour
font oevre maleüree,
engien de mainte coulour
jour tourner joie en tristour.

Dame, cele part ne tour
que m’amours ne soit doublee,
et me desirrier greignour,
dont je morrai sanz retour.

Leave a Reply

Your email address will not be published.