Poem of the day

Sur Job
by Isaac de Benserade (1613-1691)

Job, de mille tourments atteint,
Vous rendra sa douleur connuë,
Et raisonnablement il craint
Que vous n’en soyez point émuë.

Vous verrez sa misère nuë,
Il s’est luy-même icy dépeint :
Acoûtumez-vous à la vuë
D’un homme qui souffre et se plaint.

Bien qu’il eût d’extrêmes souffrances.
On voit aller des patiences
Plus loin que la sienne n’alla.

Il souffrit des maux incroyables ;
Il s’en plaignit, il en parla ;
J’en connois de plus misérables.

Leave a Reply

Your email address will not be published.